Review Gaming – Resistance 2

 Bon, en prélude à ce texte, je tiens à dire que je n'ai jamais joué à Resistance, premier du nom. Et je ne suis pas prêt de le faire puisque la Poste a malheureusement égaré mon envoi anglais … Misère, je n'aurai donc pas beaucoup de recul pour rédiger ce test, il faudra s'en contenter.
Resistance 2 est la suite fort attendue de ce premier jeu, l'un des premiers FPS sortis sur la PS3. On retrouve le seul soldat survivant de la campagne anglaise, malheureusement contaminé par le virus destiné à le transformer en chimère, surtout s'il oublie de prendre ses inhibiteurs. On est donc rappatrié aux USA, complètement dominés par le joug des chimères tandis que seuls quelques zones de résistance subsistent. Le but ? Anéantir le cerveau des chimères … et ainsi repousser l'éradication de la race humaine (ouais, rien que ça).
Les missions s'enchaînent au gré de la dégradation du comportement du héros qui se sacrifie pour la cause humaine alors que sa nature profonde de chimère se réveille peu à peu. Classique. Efficace. Un FPS quoi.
Négatif
  • le degré d'immersion … Pas facile de passer juste après Killzone 2 ! Au niveau de la maniabilité, on a quelque peu l'impression de faire se déplacer un vilain bout de bois : pas de sensation d'équilibre, pas de mouvements de bras, c'est du FPS old school en somme. Un peu simple, mais efficace, bien sûr.
  • la difficulté est vraiment très aléatoire je trouve ! Je n'ai joué qu'en mode "normal" et j'ai galéré à plusieurs reprises car le jeu n'est absolument pas stratégique comme peut l'être KZ2 par moments. Pas question ici de se planquer, de ruser, il faut aller au charbon et tirer dans le tas. Un peu trop sauvage à mon goût mais plutôt jouissif pour le côté carnage !
  • les combats ne sont pas vraiment variés : pas de séquence de pilotage d'engin ou autre : on garde toujours l'arme à la main et "crève charogne" !
  • le scénario est très basique … comme on pouvait s'y attendre ! On est donc bien loin d'un KZ1, il s'agit ici (comme dans KZ2) de défoncer les méchants, épicétou.

Positif :

  • c'est beau ! Trop beau même ! Je vous parlais du côté "sale" de KZ2, et bien cela participait justement à la sensation d'immersion. Ici, le graphisme est lissé, les textures sont propres, le niveau de détail impressionnant : splendide. On en prend plein la mirette, pas de doute.
  • la variété des armes est plaisante, il y en a pour tous les goûts : du bourrin au précis, il est possible de trouver son bonheur,
  • de même, la variété des ennemis est bonne : de l'insecte abruti au soldat cuirassé en passant par les zombies ex-humaines, on alterne les phases de jeu et surtout les tactiques à adopter sont fort différentes à chaque fois : un vrai plus,
  • le final vraiment dantesque et la toute dernière vidéo, jouissive, qui laisse augurer d'un futur fort sympathique ! Au delà de ça, le jeu a une vraie fin, on pourrait presque se passer d'un Resistance 3. 
Voilà, je ne suis pas spécialement expansif sur ce jeu qui, bien que plein de qualités, a surtout le terrible handicap de passer juste après Killzone 2, nouvelle référence absolue sur PS3 du FPS futuriste à mes yeux !
Et puis comme d'habitude, une vidéo pour vous prouver que c'est bel et bien beau !
 
 
En conclusion, si vous deviez choisir entre Killzone 2 et Resistance 2, je vous dirais de prendre le premier sans hésiter. En revanche, si vous voulez acheter plusieurs jeux du genre, Resistance 2 est clairement un jeu à avoir !
 

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *