Les Rois des Sables

 Enfin de la lecture ! Comme promis (ça doit être une sorte de bonne résolution permanente ça), je lis de nouveau de manière plus régulière
Dernière victime en date : les Rois des Sables … de George R.R. Martin. Un nouveau recueil de nouvelles de cet auteur plus que talentueux … nouvelles écrites au début des années 70 et classées dans le domaine science-fiction.
Car oui, avant d’écrire le Trône de Fer, l’auteur a d’abord taquiné de la SF sous toutes ses formes, avec toujours un point commun : l’extrême précision, la complexité de l’univers décrit et les personnages humains bien loin du héros traditionnel … une sorte d’entraînement avant de passer au Trône de Fer en fait.
Je vous le dis, cet auteur … c’est LA perle d’écriture dont la Fantasy et la SF ont besoin pour sortir des chemins battus et rebattus par les sbires de Tolkien ! Alors certes, le Seigneur des Anneaux et toutes ses variantes sorties sur fond de lutte entre le bien et le mal, sous forme de trilogie inamovible … sont parfois de très bons livres, mais je situe clairement cet auteur dans la catégorie supérieure.
Mais bref, pour en revenir au contenu du livre, il s’agit donc de quelques nouvelles toutes très différentes : une cité de pierre très étrange, un Caillou dépotoir de l’Univers, du voyage intergalactique et subluminique … et enfin les rois des sables pour finaliser ce recueil de manière très glauque et angoissante !
Je me suis régalé … et ne saurais donc que trop vous conseiller d’acheter ce petit livre … qui pour moins de 7€ vous emmènera très loin !

5 Commentaires

  • Je suis d’accord avec toi qu’il est au-dessus mais bon, on parle de grands précurseurs comme Howard, Lovecraft…

    Je crois qu’il fait parti des grandes figures tels que Gemmel ou Keyes (que je recommande grandement comment je te l’ai déjà dit :whistle: )

    En tout cas, c’est bien de se remettre à lire, Pour ma part, je viens d’attaquer le cycle des rois navigateurs

  • Certes il ne fait pas partie des précurseurs … que ce soit en SF ou en Fantasy !

    Mais c’est l’un des seuls qui à mon sens a la capacité de créer des univers et mondes très complets et cohérents, des personnages complexes et en évolution et qui sache jouer avec la notion de héros et d’antihéros aussi finement.
    Pour Keyes, je ne l’ai pas encore lu …
    Par contre, Gemmel, j’accroche carrément, mais c’est dessous de Martin au niveau de la qualité de l’écriture. Cet avis n’engage bien sûr que moi 🙂

    Prochaine lecture pour moi : Destination Vide de Herbert (avec l’Incident Jésus dans la foulée) …
    Suivi de Tigane de Guy Gavriel Kay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *