En balade sur le stand Volvo au Mondial de l’Automobile

Pour clôturer cette série de billets sur le Mondial de l’Automobile, parlons un peu de Volvo dont j’ai testé il y a peu la nouvelle Volvo S60 en version 2.0T en boîte 6 auto…

Cette fois-ci, la rencontre était avec le directeur marketing de Volvo France afin d’évoquer pas mal de sujets : la commercialisation à court terme d’une C30 100% électrique, le développement des études sur l’hybride, la participation très récente d’un homme d’affaires chinois au capital de la marque et l’influence que cela a sur son positionnement et sa philosophie et enfin, bien sûr, la présentation des Volvo S60 et V60 sur ce Mondial.

Côté véhicule électrique, Volvo croit à l’hybride et à l’électrique comme une solution à moyen terme mais cela ne doit pas occulter d’autres axes de recherche… Aussi la C30 est-elle un premier pas dans le domaine ! Amusant de soulever le capot de cette voiture, de voir la fameuse prise électrique côté capot avant, l’absence de trappe à essence… Le design n’évolue pas et tant mieux, je suis toujours aussi fan de cette voiture. A tel point que je me suis fait une petite version sur les écrans tactiles du stand… Bilan : un C30 T5 (240 ch si je me souviens bien) en boîte 6 manuelle et avec le R Design comme robe… Miam !

Pour ce qui est de l’investissement chinois dans Volvo, le ton est rassurant, voire même très enthousiaste. Il n’est pas question ici de faire ce qui a été fait pour un autre constructeur, anglais quant à lui, Rover pour ne pas le citer : pas de transferts de technologies, pas de délocalisation massive en Chine, pas de pillage de Volvo en vue d’une future fermeture. Ici, c’est tout l’inverse, il ne s’agit pas de sacrifier une marque à l’âge vénérable sur l’autel de l’investissement spéculatif. Volvo reste suédois malgré cette adjonction de capital, influx financier qui lui permet notamment de trôner en belle position dans le Hall 1, entre Peugeot, Rolls Royce et Mercedes… voilà déjà une preuve du sérieux de cet investisseur.

L’âme de Volvo reste donc intacte et l’ambiance est au beau fixe chez le constructeur ! De quoi présenter avec sérénité celle qui incarne le rajeunissement de la cible de Volvo : les S60 et V60. Présentées en robe noire pour les versions classiques, en robe rouge pour les versions R Design équipées du moteur T6 développant 300ch… Voilà deux voitures qu’il me tarde d’essayer ! La S60 en version 2.0T m’avais conquis, je ne doute pas une seule seconde du potentiel encore plus dynamique, joueur et sympathique de ces versions un peu plus vitaminées. (même si j’aimerais bien voir apparaître une version un peu plus extrême de… 420 ch ?)

Au final, ça fait plaisir de voir encore un constructeur avec le sourire et dynamique de surcroît. On n’a pas fini de parler de Volvo ici, du moins je l’espère !

Tags de cet article

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.