Plaisirs simples

Hier soir, Alice & moi avons expérimenté la douce saveur des plaisirs simples. Pas de quoi rougir, arrêtez donc de faire les timides, il n'y a rien de sessouel dans cette affirmation.
D'une part parce qu'on va pas vous raconter ça ici, d'autre part parce que le plaisir sessouel est loin d'être un plaisir simple. Voilà qui est dit.
 
Revenons à nos moutons, les plaisirs simples donc. Après le petit film, il a bien fallu nous sustenter, surtout que nous étions passés sur le chemin du retour devant une pléiade de petits restaurants tous plus sympathiques les uns que les autres. A commencer par l'Ambassade d'Auvergne et le Vincent & Vincent (voilà un TRES bon nom de restaurant, n'est ce pas ?) qui auront le droit à une visite très bientôt.
 
La sustentation a donc commencé par un verre de Loupiac 2004, entamé sur le balcon … mais comme qui dirait au 5ème étage il fait un peu frais et comme on ne voulait pas se réchauffer corporellement devant tout le monde, nous avons lâchement décidé de rentrer pour préparer la suite du repas.
Au menu : des choses SIMPLES (d'où les plaisirs simples, vous faîtes le lien ?). Un bon steack de boeuf, parsemé de gros sel et d'herbes de provence, jeté tel quel dans une poële bouillante pour le saisir à la volée ! Arroser d'un fond de Loupiac … retourner aussitôt, hop une nouvelle fois, et voilà un steack saignant comme il faut.
En accompagnement, un souvenir de notre enfance : les pommes rissolées … vous savez les petits bouts carrés de pomme de terre qu'on nous vend congelés et qu'on fait rissoler dans une sauteuse avec un peu de graisse de confit de canard … eh bien voilà.
 
Bon, avec tout ça, vous me direz que c'est déjà bien suffisant pour un soir de semaine normal.
 
Sauf que dans les plaisirs simples, il y a aussi les Magnum. Vous savez les glaces qui font des pubs hyper sexuelles sensuelles ? Rien à vois avec l'agence de photographes … Alice a donc opté pour un Magnum Amandes, totalement esseulé, tandis que Vinz se jetait sans vergogne sur le dernier Magnum Golden HazelNul … 
 
Voilà. Contentés, sustentés, heureux … Que demande le peuple à la fin ? 

6 Commentaires

  • Vous êtes mimis, lol !
    Je vais me faire tuer si je dis que je n’aime le steack que s’il est presque crâmé ? Je ne supporte pas la moindre goutte de sang dans mon assiette !

    Et puis sinon, je vais de ce pas me chercher une glace, vous avez pas honte de m’empêcher de garder ma ligne, en parlant de vos magnums, hein !

  • Fressine +> exactement !

    Alice +> quand tu veux 😛

    Violetine +> merci merci … et en effet manger de la viande rouge à point est une totale hérésie, ne serait que par simple respect de l’animal et de ses vitamines !

  • \mode homer on\

    Mhhhhhhhh steaaaaak !

    \mode homer off\

    Moi je suis en mode tomates du jardin en ce moment, mais le stock s’épuise :cry

  • Violetine : quand on n’aime pas la viande rouge, on ne se force pas à la manger tout simplement, ça évite de la gâcher à coups de dramatiques surcuissons (ma copine était comme toi, mais je la soigne)

    PS : pour déglacer les sucs d’une viande rouge, rien ne vaut le porto, le sucre bien plus présent que dans du vin lie mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.