La sexualité est une maladie?

Dans cette superbe émission de France 5 (Les Maternelles), j'ai vu hier quelque chose de choquant, à mes yeux. Ils parlaient d'un prêtre espagnol qui voulait erradiquer l'homosexualité avec un genre de thérapie qu'il dirige sous le nom de "comment guérir de l'homosexualité".
 
Cette thérapie est ouverte également aux parents qui ne voudraient pas que leurs fils "tournent homo". La règle principale est d'ailleurs la suivante :
 
Pour ne pas que vos fils soient homos, il faut que le père soit un bon père.
 
Vous allez me dire "mais c'est quoi un bon père ?". Voilà ce que le prètre nous dis là dessus :
  • si votre fils joue à la dinette, ôtez-la lui immédiatement et mettez-lui des petites voitures sous le nez,
  • n'hésitez pas à faire des choses "de mecs", jouez à être dans un bar … etc !
La pire chose que j'aie entendu dans ce qu''il a dit  c'est :
 
Embrassez votre fils sinon un autre homme le fera pour vous !
 
Je vous rasssure tout de suite, il a très peu d'adeptes, mais surtout l'association espagnole pour les libertés des homosexuels a porté plainte contre ce prêtre. 
 
L'OMS a pourtant prouvé par A+B que l'homosexualité n'était pas une maladie, mais une sexualité comme une autre. Je pense que le prêtre doit lui-même refouler une sexualité quelconque pour se monter ainsi contre l'homosexualité. De plus, dans l'Evangile rien n'est dit à propos de pratiques sexuelles entre deux personnes du même sexe !
 
Bref … que du bonheur sur cette belle Terre et une belle dose d'intelligence chez nos cocitoyens du monde. N'est ce pas ? 
 

11 Commentaires

  • La majorité des gens d’église et pieux te diront qu’un homme avec un homme ou une femme avec une femme c’est forcément « contre nature » !!
    Car Dieu nous a mis sur terre pour procréer n’est-ce pas ?

    Ce prêtre en particulier a passé un cap dans l’obscurantisme tout de même.
    Et pourquoi pas emmner ton fils voir des prostitués dès la puberté pour éloigner au maximum le risque qu’il tourne mal !!

  • comment puissé-je être en désaccord ?
    C’est vraiq ue le « embrasser votre fils sinon un autre homme le fera pour vou », mais j’en ai pouffé devant mon pc !

  • je vois rien de bizarre dans l’histoire. ce qui n’est pas normal c’est le faite de faire apprendre aux gens d’etre normal…

  • A la rigueur, je m’en fous tant que cette sexualité ne devient pas un lobby…On fait ce que l’on veut dans sa chambre à coucher entre adultes consentants…

    Par contre, là où je ne suis absolument pas d’accord c’est de dire que c’est une sexualité comme une autre…A la rigueur, on peut dire qu’elle est comparable à l’hétérosexualité, en ce sens, où elles se pratiquent entre adultes consentants…Mais chaque sexualité est différente l’une de l’autre; d’un individu à un autre…

    Mais, regarde, quand l’OMS va t’elle nous dire que la pédophilie n’est pas une maladie mais une sexualité comme les autres…Tu en penseras quoi…
    Le premier qui touche à mes filles, je lui en colle une….

  • Fressine +> Et bien je crois que c’est limite ça. Lui apprendre à se masturber, et a arranger des coups avec des nanas …
    Bizarrement ça ne parlait que de l’homosexualité masculine … étrange !

    Gab +> oui ridicule tu peux le dire !

    Almer +> la normalité est un concept personnel car chacun voit les autres normaux s’ils sont comme lui. Mon meilleur ami est homo, mes parents sont divorcés, mon père est handicapé, … et j’en passe ! Je ne vois pas pourquoi la normalité serait l’hétérosexualité, le mariage sans divorce, et la forme physique !

    Calou +> quand je disais que l’homosexualité était une sexualité comme les autres, c’est qu’elle est à considérer de la même manière que les autres, enfin que l’hétérosexualité !
    Cela ne veut pas dire que je cautionne les « autres », zoo, necro, pédo … pour moi celles-ci sont clairement des perversions et non pas des MALADIES !

    Je doute que la pédophilie soit une maladie, c’est facile de dire ça ! Et la seule solution c’est clairement la castration chimique, du coup plus d’envies, plus de sexe !
    Je ne suis pas les avis de l’OMS à la lettre, mais quand les adultes sont consentants ils font ce qu’ils veulent (mazochisme, satanisme … blablabla).

    TinyLizzie +> pas mieux !

  • Je me doute mais quand tu lis c’est à cela que ça fait penser et malheureusement, on voit les avocats amener ou tenter d’amener l’opinion et les juges à ce que l’on considèrent ces gens comme des « malades » et non pas comme des pervers….
    (Quoique là, je crains que nous ne rentrions dans le cas des maladies psychologiques ou psychiatriques…..) Et si tu les considères comme des malades à soigner (castration chimique) et bien, un jour tu peux cela vers la « normalité » et c’est là queje te rejoins sur la notion de normalité…

    Défintion de la perversion sexuelle: Tout ce qui est pratiqué dans un autre but que la procréation, nous sommes donc tous des pervers…Enfin..moi c’est sûr 😀 😀

  • C’est toujours aberrant ce genre de comportement. Et avoir une non-sexualité, est quelque chose de normal franchement? Quand on voit les dérives que ça donne, moi je dis que ça fait peur…

    Sinon, pourquoi je suis pas dans les liens moi??

  • Alice : malheureusement la castration chimique n’est qu’une solution partielle, car dans beaucoup de cas, ce qu’aiment les pédophiles c’est la domination, et il n’y a pas besoin d’être « en état de marche » pour abuser d’un enfant.

    Pour le prêtre, il est dans la même lignée que de nombreus temples américains dont les pasteurs proposent des sessions d’aides pour remettre dans le droit chemin leurs fidèles égarés sur le chemin de l’homosexualité. L’Espagne est aussi un pays où la religion est puissante, le catholicisme y est particulièrement ancré et (donc) rétrograde. Ce prêtre ne doit pas y être le seul, et la France en compte sûrement un certain nombre dont les idées sont proches.

    Le pire est sans doute le fait qu’une majorité de gens soit encore du même avis. Ce n’est pas pour rien que « pédé » reste dans le langage courant une insulte qui peut viser des personnes hétérosexuelles aussi bien qu’homosexuelles. J’ai lu dans le journal il y a quelques jour qu’un pauvre abruti avait brutalisé deux personnes en pleine nuit parce que c’était selon lui des homos, et qu’il en avait insulté plusieurs avant et après. Et il s’avère qu’il considérait comme homo n’importe qui passant dans la rue à une heure aussi tardive… On vit dans un monde grandement peuplés de cons, il va falloir s’y faire.

  • Evidemment c’est n’importe quoi…C’est juste que cet homme n’a pas évolué, il reste ancré dans des façons de penser d’un autre temps…En même temps si l’Eglise était à la page ça se saurait ;0)
    Mais dans l’émission sur la 5, ils cautionnaient ou ils dénonçaient?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *