Inglorious Basterds ! Correcto !

 Dimanche matin. Couché 4h, levé 9h. Tout va bien, je vais voir des nazis se faire déglinguer la caboche sous les coups de boutoir des Basterds du sieur Tarantino. Qui dit Tarantino dit attente démesurée, dit espoir du nouveau film culte, dit forcément légère déception puisque le monsieur, aussi talentueux qu'il soit, n'est pas non plus génie infaillible !
 
Donc, oui, je suis un peu déçu. Mais le film est génial malgré tout. Paradoxe ! J'ai aimé mais il y a un truc qui me chiffonne sans que j'arrive à mettre le doigt dessus. Gênant, vraiment ! Les acteurs n'y sont pour rien, parfaitement à leur place avec un Brad Pitt et un Christoph Waltz en pleine forme (ils sont énormes, tout simplement) et une Mélanie Laurent toute en douceur mêlée d'acier. Une belle brochette d'acteurs qui s'en donnent à coeur joie. La réalisation n'est pas en reste non plus car de la scène de dégustation d'un succulent dessert à la fusillade dans un bar, l'ensemble regorge de détails innombrables et de références plus ou moins appuyées au cinéma de guerre.
 
Bref : c'est du Tarantino, c'est chiadé, c'est bien joué, ça envoie du lourd sur le papier comme dans le texte et sur la peloche, mais il y a truc qui me manque ! Pas moyen de savoir quoi, je vous jure que je suis bien emmerdé car je sais pertinemment que je ne trouverai pas. Peut être un déséquilibre, quelques longueurs inutiles alors que d'autres sont parfaitement à leur place… 
 
Enfin, toujours est-il que j'ai passé un excellent moment sans pour autant être absolument "plongé" dans le film, ce qui est pour moi un indicateur tout à fait clair de plaisir cinématographique. Un bon film, quelques moments splendides mais je crois qu'il va me falloir un petit visionnage supplémentaire pour arriver à identifier le chaînon manquant.
 
Bon, d'ici là, je vous invite juste à aller voir Brad et Christoph s'éclater devant la caméra, ce sont tout bonnement deux acteurs géniaux dans ce film. Tout simplement.
 
Join the Conversation

17 Comments

  1. Ping : Viinz
  2. Ping : TFB Stinson
  3. says: Bôôh

    T’as oublié le d à basterds au début du texte.

    Tu sais que ce bonhomme à écrit le scénar… (bis repetita et cætera tout ça)

  4. says: Bôôh

    Tu sais que ton blog accepte l’e dans l’a et l’¤, mais que l’¤ le fait grave ramer quand-même ?

  5. says: Snae

    Pour ma part j’ai trouvé que ce film ne manquait de rien. Je me suis régalé du début à la fin, et j’ai juste regretté qu’il passe aussi vite.

    J’achète rarement des films que j’ai vu au ciné, mais dés qu’il sortira en blu-ray je l’achèterai.

  6. says: Queue de béton

    Ouais même sentiment que toi Vincent… Je dois être malade…

    Je crois surtout que malgré le remontage, le film souffre toujours de quelques longueurs…

    Mais au niveau du jeu d’acteur, c’est clair, ça vaut le déplacement…

  7. says: LaNe

    (hm pourquoi c’est marqué “booh” comme pseudo ??)

    Sinon pour Inglorious Basterds, n’étant pas moi même une fan de Tarantino, je n’attendais pas THE film de l’année qui te démonte la tête. Pour le coup j’ai eu ce que j’attendais: un bon moment de détente et de gros délire, rien de transcendant, mais est ce que Tarantino cherche réellement à nous transcender … ?

    Et oui, le jeu d’acteurs est magique, les dialogues magiques, l’Allemand un régal, les accents jouissifs, et… vive la VO !!!

  8. says: Vinz

    Bôôh > J’ai déjà vu ton commentaire… 😉
    Et je sais que mon blog déconne parfois.

    Snae > Justement, il y a quelques moments où j’ai vu passer le temps… mais voilà le film est bien, je n’arrive juste pas à savoir ce qui me chiffonne.

    QdB > Ah oui tu m’inquiètes là ! Les acteurs sont… magiques, voilà tout.

    LaNe > Je ne crois pas qu’il cherche à nous transcender, plutôt à nous faire prendre notre pied avec ce qui lui fait prendre son pied (le vieux cinéma, les références, etc.) et en effet, ça réussit à chaque coup 🙂
    Et clairement, oui, un film à voir en VO !!! (mon allemand n’est pas si rouillé que ça finalement, je suis étonné)

    Snae > Oups. Bon… ben ça restera comme ça ! Tant pis.

  9. says: Osmany

    Il parait que la scene “en italien” est NULLE a chier en VF

    En tout cas, en VO, j’étais juste bidonné pendant 10 minutes… :cheer:

  10. says: Simon Robic

    la bo ?

    C’est peut être la BO qui te fait dire ça. Elle est moins bonne que dans les Tarantino en général, même si Morricone et Bowie sont d’excellents choix.

    Pour parler des scènes marquantes, la fusillade/feu de joie final est énorme, et l’immense plan séquence dans le hall du cinéma, avec descente et remontée des escalier à plusieurs reprises, et simplement gigantesque.

  11. says: elienai

    Si ça peut t’aider à mettre le doigt dessus, moi ce qui m’a paru horriblement raté ce sont les scènes en français, qui manifestement ont été écrites en anglais puis mal traduites (je parle bien des scènes en fr dans la VO, on est d’accord).

    Exemple flagrant : la scène dans les escaliers du cinéma avec le projectionniste qui dit “mais de quoi parle-t-on ! de quoi parle-t-on !” (personne ne dit ça en français, alors que what are you talking about est courant en anglais).

    Ajouté à cela le fait que l’acteur qui joue le projectionniste est le plus mauvais de la création (c’est une sorte de croisement entre un footballeur et olivier de carglass niveau élocution), des longueurs impardonnables (il tourne quand même sacrément autour du pot), de bonnes idées sous-exploitées (mais euh ils sont où les basterds ? moi je croyais que le film tournait autour d’eux…) font pour moi de ce tarantino un raté total, d’autant plus cruel que je suis fan du monsieur…

  12. says: FX

    A tout hasard….

    je dirai que c’est ce qui a été coupé entre la présentation à Cannes et la sortie en salle qui nous manque… je dis nous, car à moi aussi il m’a manqué quelque chose…

  13. says: Queue de béton

    Vincent, tu dis que le jeu des acteurs est “magique”…

    t’es étonné de la part de Brad Pitt? parce que dans ce cas là, je t’invite à revoir Snatch et L’armée des douze singes…

    Ce mec a du génie…

    Quant à Christoph Waltz, ben rien à dire, bluffant… Il rendrait presque un nazi sympa…

    Bref, deux des trois grandes performances de l’été avec celle de Sacha Baron Cohen dans Brüno… :cheer:

  14. says: Guillermo

    Pareil !

    “Donc, oui, je suis un peu déçu. Mais le film est génial malgré tout. ”

    Pareil ! Impossible de l’expliquer aux personnes qui me le demandent.

    On devait surement s’attendre au film du siècle et on a eu “qu’un” des grands film de l’année…

  15. says: Vinz

    Osmany > La VF, c’est le mal, épicétou. Italien ou pas.

    Simon > Non, j’ai bien aimé la BO en fait… Mais plus j’y repense, et plus j’aime le film 🙂

    elienai > Pas faux pour les scènes en français !!! Et pas faux non plus pour l’acteur qui joue le projectionniste, pas vraiment charismatique par rapport à la brochette d’autres acteurs 🙂
    Bon, je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un raté, tout de même !

    FX > Pas vu…

    QdB > Non, je ne suis pas étonné. Mais ce n’est pas gagné d’avance avec lui ! (et il faut que je voie Brüno tiens)

    Guillermo > Clairement un des films de l’année oui, quand même 🙂

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.