Toscane – Pise et Lucca – la belle et la bête

toscana_lucca_28

La Toscane, cela faisait bien longtemps que je crevais d’envie d’aller découvrir ce qui ressemble, vu de loin, à l’Italie rêvée. C’est chose faite et alors que je commence ma série d’articles (oui je parle quasi exclusivement de voyages en ce moment… ça m’apprendra à ne pas écrire au fur et à mesure que je voyage) sur ce coin d’Italie, je dois dire que je n’ai pas été déçu et que j’y retournerai volontiers dans les années à venir. L’escapade a commencé à Pise et à Lucques (Lucca). Arrivée tardive, nuit dans un hôtel situé non loin de l’aéroport, la décision fut prise de jeter un œil à Pise avant de filer vers le Chianti, base d’exploration pour la semaine à venir.

toscana_pisa_4

La Cour des Miracles en est vraiment une… abritant la quasi intégralité des monuments « à voir » à Pise, la fameuse tour en tête, campanile bancal du Duomo et du Baptistère attenants. Force est de constater sous un ciel radieux que le spectacle en vaut la chandelle tant le lieu est impressionnant. Il est aussi sans grande âme, phare touristique par excellence. C’est beau, on se balade mais on ne s’attarde finalement pas, se déroutant le temps d’une petite heure dans les ruelles de la ville, sympathique au demeurant mais là aussi sans intérêt fantastique.

toscana_pisa_7 toscana_pisa_8 toscana_pisa_12

C’est beau, c’est grand, c’est majestueux mais voilà, cela mérite en tout et pour tout deux ou trois heures de balade ensoleillée au milieu de tous ces gens se prenant en photos face à la tour, mimant le fait de la tenir… Soit. En voiture, direction Lucca.

toscana_lucca_54 toscana_lucca_3 toscana_lucca_5

Ceinturée de hauts murs d’enceinte, Lucca ne se découvre que quand on pénètre dans ses ruelles majoritairement piétonnes après avoir franchi une nouvelle ceinture de murs, intérieure celle-ci. Il fait déjà chaud, l’activité bat son plein alors qu’une brocante encombre rues et places, la place du Duomo étant le phare de la manifestation. On vient à peine d’arriver et déjà il fait bon flâner dans le coin…

toscana_lucca_7 toscana_lucca_14 toscana_lucca_17 toscana_lucca_16

toscana_lucca_18 toscana_lucca_25 toscana_lucca_21

La cathédrale et son campanile sont par ailleurs splendides et on s’attarde sur les splendides détails de la façade avant de se diriger vers l’un des points de vue les plus fameux de la ville, la Torre Guinigi, coiffée de quelques arbres prodiguant une ombre bienvenue ! La vue est en effet splendide et l’on aperçoit les anciennes arènes de la ville qui se sont transformées depuis en la célèbre place Anfiteatro. Savourons.

toscana_lucca_27 toscana_lucca_35 toscana_lucca_36

toscana_lucca_28 toscana_lucca_31

On se rend justement sur place pour boire un verre, manger un bout et profiter de la chaleur qui s’abat sur la place, faisant d’elle un agréable solarium. Il paraît qu’il faut venir ici au lever ou au coucher du soleil, ma mémoire flanche mais je confirme que cela doit être sublime !

toscana_lucca_37 toscana_lucca_42 toscana_lucca_43

toscana_lucca_38 toscana_lucca_41

La route est longue jusqu’au Chianti, aussi décide-t-on d’en rester là pour Lucca même s’il nous est pénible de la quitter si tôt. Entre Pise et Lucca, le choix est simple et si la journée était à refaire, j’aurais préféré faire l’impasse sur Pise pour me concentrer exclusivement sur cette bien belle ville, un premier aperçu de Toscane fort séduisant !

toscana_lucca_46 toscana_lucca_51 toscana_lucca_45 toscana_lucca_48

Ultime escale avant d’atteindre notre gîte, Fiesole, sur les hauteurs de Florence, l’occasion ici aussi de prendre la température de la semaine à venir. Verdict : beau.

toscana_fiesole_3

Soyez le premier à commenter