Cabrespine – du pas de l’Aube au roc de l’Aigle

Dernières randonnées avant de s’éloigner de Caunes, cette fois-ci autour d’un village plus que charmant et dans lequel il semble faire bon vivre : Cabrespine, petit coin de paradis à la clé. Deux randonnées font le tour du village, l’un sur le versant du pas de l’Aube, l’autre sur le versant du roc de l’Aigle, qui abrite également le bien connu gouffre de Cabrespine. Le Pas de l’Aube (11 km) commence dans le village, avant de filer au milieu des vergers, en direction d’un petit pli de montagne sur lequel il va bien falloir grimper (avec le détail toujours ici)!

Il faut alors suivre la trace en direction du Col de la Cocaillère puis du côté du point de vue de Traoue de l’Oule où l’on oscille entre bruyères, forêts de chênes et de hêtres, plaques de schiste et de calcaire. Le silence est roi et seul le bourdonnement d’un essaim de guêpes venant tirailler mes mollets viendra troubler la quiétude de la marche en plein soleil. Saletés (en même temps, quelle idée de monter sur le muret dans lequel elles s’abritaient…) ! La descente se fait à un rythme extrêmement lent, à flanc de coteau, de bout de forêt en bout de forêt, les pieds bien concentrés sur le chemin de bris de schiste qu’empruntaient bergers et moutons, fut un temps. On rejoint finalement la route et on surplombe une propriété ressemblant fort au paradis, le Cabanial.

cabrespine_sentier_pas_aube_6 cabrespine_sentier_pas_aube_9 cabrespine_sentier_pas_aube_10 cabrespine_sentier_pas_aube_11

cabrespine_sentier_pas_aube_12 cabrespine_sentier_pas_aube_13 cabrespine_sentier_pas_aube_16 cabrespine_sentier_pas_aube_17

cabrespine_sentier_pas_aube_19 cabrespine_sentier_pas_aube_20 cabrespine_sentier_pas_aube_21 cabrespine_sentier_pas_aube_22

Dernier bout de route pour arriver au Hameau de Laval, là-aussi un petit air de paradis, splendide pont, maisons retirées, piscines naturelles dans le ruisseau… Je crois que c’est le coin que je préfère dans la région, tout simplement.

cabrespine_sentier_pas_aube_23 cabrespine_sentier_pas_aube_24 cabrespine_sentier_pas_aube_26 cabrespine_sentier_pas_aube_28

Autre jour, autre randonnée, de l’autre côté, cette fois-ci pour un peu plus de 8 km ! On monte à partir parking de Cabrespine directement dans la montagne, surplombant splendidement Cabrespine et dépassant rapidement le gouffre (qu’il faudra bien visiter un jour). Une vieille carcasse de Dauphine trône là, tout comme l’ancien château sur son roc et on aperçoit même la trace et le dénivelé parcouru le jour précédent. Arrive rapidement le col des Escoles, donnant sur le cirque du même nom. Le microclimat qui règne ici se voit sur la végétation : autour, tout est désolé, à commencer par le roc de l’Aigle que l’on aperçoit sur la droite. C’est d’ailleurs sur ce chemin que l’on grimpe en pleurant gentiment des jambes ! Bon soleil, roches escarpées et même un pierrier pour finir ! Qu’importe, on se hisse sur la petite pierre marquant le sommet et le point topographique des 700m.

cabrespine_sentier_roc_aigle_1 cabrespine_sentier_roc_aigle_3 cabrespine_sentier_roc_aigle_4 cabrespine_sentier_roc_aigle_29

cabrespine_sentier_roc_aigle_9 cabrespine_sentier_roc_aigle_10 cabrespine_sentier_roc_aigle_11 cabrespine_sentier_roc_aigle_12

La descente picote également, d’autant plus qu’il faut être bien prudent au milieu du pierrier. Le cirque des Escoles nous tend les bras, tout comme la cabane et la grotte du maquis dans laquelle nombre de résistants se sont abrités et ont vécu pendant les seconde Guerre Mondiale (et y furent massacrés, également…). Il faut alors choisir entre le chemin du retour sur ses propres pas, ou bien une remontée en direction du Roc d’Agnel. C’est là où l’hésitation aurait du prévaloir et le chemin connu prévaloir. La montée est putain de raide, courte certes, mais putain de raide. Qu’importe, la vue sur le Roc d’Agnel vaut le détour et j’aurais même du y aller, maintenant que j’y pense… Redescendre, enfin. C’était le dernier jour des vacances mais il me reste encore à vous parler de Sigean et du Canal du Midi, cela atténuera la légère déprime qui m’envahit.

cabrespine_sentier_roc_aigle_13 cabrespine_sentier_roc_aigle_19 cabrespine_sentier_roc_aigle_22 cabrespine_sentier_roc_aigle_24

cabrespine_sentier_roc_aigle_25 cabrespine_sentier_roc_aigle_26 cabrespine_sentier_roc_aigle_27 cabrespine_sentier_roc_aigle_28

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *