Aude – le château d’Arques et Rennes-le-Château

A chaque visite dans l’Aude, la question se pose de visiter un château, encore un. Après Peyrepertuse, Quéribus, Lastours, Puivert ou encore Puylaurens, on pourrait croire que je me lasse. Que nenni ! Le pays cathare et ses environs est un bonheur sans cesse renouvelé et les deux nouvelles visites de cette escale dans le sud sont là pour le confirmer !

Me voici au pied du château d’Arques, un splendide donjon trônant dans les restes d’une belle enceinte médiévale, dont l’un des pans est encore debout et abrite quelques salles joliment restaurées. En sortant du village d’Arques, éloigné de quelques centaines de mètres de son pendant châtelain, on découvre une belle allée de platanes, l’une des rares encore bien debout et derrière laquelle se cache le château. La vue est splendide. Planté sur sa petite colline, ce château de vallée est tellement bien conservé !

La visite se déroule donc tranquillement, une fois la colline gravie, le portail franchi et le premier bâtiment visité. La vue depuis ce dernier, sur le donjon, reste le moment le plus impressionnant, à voir tout en haut de cet article !

Avant de pénétrer dans le donjon, il faut d’ailleurs prendre le temps de jeter un oeil à tous les détails de la façade. Le château d’Arques n’est pas un château comme les autres, privilégiant le confort et la décoration au strict rôle de défense de vallée. Il y a bien sûr un assommoir et un grand nombre de meurtrières mais les gravures et détails de maçonnerie sont révélateurs.

On passe ensuite à l’intérieur et étage par étage, on découvre une vue splendide sur les alentours, dans un donjon très joliment restauré.

balade-chateau-arques-aude-30

L’étape suivante, un peu plus loin sur la route (d’ailleurs, les routes sont sublimes dans cette région, vous l’ai-je déjà dit ?), c’est Rennes-le-Château. Ce village médiéval trône au sommet d’un piton rocheux impressionnant et est source de nombreux mythes pour ce qui est des trésors censément enterrés sur place. Un panneau spécifiant l’interdiction de fouilles sur tout le territoire de la commune est d’ailleurs parfaitement visible à l’entrée du vieux bourg !

Il y a aussi sur place l’étonnant domaine de l’Abbé Saunière, un personnage haut en couleur qui fit restaurer la sublime petite église Sainte-Marie-Madeleine. Prenez le temps de vous arrêter dans cette dernière, à défaut de visiter le domaine qui abrite quant à lui une drôle de tour Renaissance et une orangerie !

Au delà de tous ces vieux bâtiments, il y a aussi à Rennes-le-Château une vue incroyable sur les alentours et une belle balade, aussi appelée sentier du Ritou. Le Ritou, c’était justement l’Abbé Saunière… On parcourt ainsi la campagne, découvrant une vieille fontaine et une colonne romaine, les restes d’un moulin aux allures de tour de défense, se retournant pour découvrir le panorama de Rennes-le-Château et les Pyrénées au loin. La balade n’a à dire vrai qu’assez peu d’intérêt sur sa seconde partie et j’aurais donc tendance à vous conseiller de rebrousser chemin après être arrivé à un premier point haut, ceci pour vous donner le temps d’aller visiter d’autres petites merveilles du coin.

Si le château d’Arques mérite largement qu’on s’y arrête, Rennes-le-Château m’a laissé un peu plus perplexe avec son chemin du Ritou un peu trop long et pas forcément intéressant en tant que randonnée. Il faut tout de même y passer, ne serait-ce que pour le panorama splendide et pour boire un verre dans l’ancien jardin de l’abbé. Le programme pour la prochaine visite est tout trouvé : l’ascension du Pech de Bugarach et la découvertes des gorges de Galamus !

2 Commentaires

  • De très belles photos mais avec quoi ? Avez vous garder le pen f ? Cet appareil m interresse fortement et j ai découvert ce blog avec votre test du pen f .Test excellent soit dit en passant.

    • Merci pour le retour sur le test du Pen-F ! Je l’ai rendu peu de temps après mon retour d’Écosse, les photos ici ont donc été prises avec mon habituel Canon 7D, couplé soit à un 24-70 f/2.8, soit au 10-22.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *